Turbulences Prod
  • Caractéristiques
  • Commentaires
  • Presse


Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Violence : Quand les profs craquent (52 minutes)
À la rentrée 2010, 16 000 nouveaux professeurs fraîchement sortis de la fac ont été envoyés dans des classes, sans aucune formation préalable. La violence scolaire est problématique : attaques au compas, au couteau, bombes explosives à l’acide, l’an dernier, près de 7000 professeurs ont été amenés à exercer leur droit de retrait après des incidents violents dans des lycées et collèges. Sur Facebook, des profs se font insulter quotidiennement. You Tube regorge de vidéos d’humiliation d’enseignants, impunément filmés en classe par leurs propres élèves. Certains créent même des sites internet entièrement consacrés à dénigrer leurs profs. Selon l’INSERM, ils font partie des professions qui se suicident le plus (39 pour 100 000), davantage que les policiers et les militaires. Au Québec, les autorités ont décidé de lutter contre cette violence scolaire. En primaire, un programme implique les enfants et les incite à régler leurs conflits pacifiquement. Dans le secondaire, les proviseurs prennent plus d’initiatives qu’en France pour lutter contre la violence. Résultat : elle a fortement diminué, notamment dans les quartiers les plus difficiles.
Diffusé sur Canal Plus dans l’émission « Spécial Investigation » Novembre 2010 prochainement en ce moment sur planète Justice.

Conditions de tournage / Making of...
A part les obstacles dont nous avons fait allusion dans notre édito, c’est surtout le tabou qui entoure les phénomènes de violence à l’école qui a retenu notre attention. Un aveuglement dont les conséquences risquent d’être lourdes pour l’avenir. C’est paradoxalement ce documentaire qui nous a procuré le plus de difficultés pour sa réalisation en France… Au Canada, nous avons été reçus les bras ouverts, nous avons pu tourner en une semaine dans les collèges les plus difficiles de Montréal, ce qui nous a demandé plus de trois mois en France…
Les profs étaient tous enthousiastes qu’on pointe enfin du doigt leurs difficultés d’enseigner dans certaines banlieues défavorisées, mais pas l’administration.
Nous avons aussi été victimes de caillassages et d’agressions de la part de gamins âgés d’à peine 14 ou 15 ans, tant l’image qu’ils ont des journalistes est déplorable. Et nous restons amers du peu d’intérêt que suscite ce phénomène croissant alors qu’outre-Atlantique, le problème a été pris à bras le corps avec des résultats spectaculaires. Espérons que chez nous, le prix à payer ne sera pas trop lourd pour nos enfants.

MS
N'hésitez à laisser vos commentaires.

 
Pseudo :
 
Commentaire / Question :
 
 
"Merci pour ce reportage qui permet de prendre conscience de la situation désatreuse actuelle."
Marcel 12

"Wesh gros, trop drôle ces bouffons de profs."
Caillera 93

"Ca fait peur !"
Lambdaman

"L'éducation tout entière se réduit à ces deux enseignements : apprendre à supporter l'injustice et apprendre à souffrir l'ennui."
Ferdinando Galiani