Des arêtes dans les assiettes
  • Caractéristiques
  • Commentaires
  • Presse


Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Des arêtes dans nos assiettes (52 minutes)

En février dernier l’enquête de l’ONG Océana révèle une fraude massive à l’étiquetage sur le poisson aux États-Unis : Dans un tiers des cas, le poisson qui se retrouve dans l’assiette des Américains n’est pas celui qu’ils ont commandé… À Boston, sur la côte Est des États-Unis, les fruits de mer et le poisson sont la spécialité de la ville. C’est là que débute notre enquête. Il y a un an, deux journalistes du quotidien local, le Boston Globe vont révéler un vaste système de fraude. Grossistes, poissonniers, chefs cuisiniers, tous les maillons de la chaîne ont intérêt à tricher. La combine est simple : substituer à l’insu du consommateur des poissons nobles, et chers, par des espèces similaires, beaucoup moins chères. Un filet de poisson blanc ressemblant très fort à un autre filet de poisson blanc, impossible pour les consommateurs de faire la différence. À New York même scénario. Jennifer Jacquet Professeur à l’université de New York a réalisé, elle aussi, une vaste enquête en 2008 sans que les autorités ne réagissent pour autant… Elle décrypte devant nous le menu d’un restaurant de son quartier. Elle nous montre les plats où l’on trouve le plus de fraudes. Jean-Georges Vongerichten, chef français installé à New York depuis 25 ans possède et dirige un des restaurants les plus côtés de la ville. Il connaît bien la musique, et dit être victime de tentative d’arnaque à l’espèce tous les mois…Mais au Fulton Market l’équivalent à New York de Rungis, les grossistes minimisent les faits et prétendent respecter les règles du business… Des règles bien minces, et peu de contrôles, seulement 20 inspecteurs pour toute la côte Est des USA… Qu’en est-il en France ? Depuis le scandale sur la viande de cheval, la filière du poisson a elle aussi été placée sous surveillance. Nous avons mené notre propre enquête. En suivant sur le terrain les inspecteurs de la répression des fraudes, en remontant la filière du poisson, du bateau à l’étal du poissonnier, nous avons voulu comprendre qui fraude, et comment. Nous avons réalisé nos propres tests sur les marchés, dans des grandes surfaces et nous avons découvert que, comme aux États-Unis, les fraudes à l’étiquetage sont monnaie courante. Alors en qui le client peut-il avoir confiance ? Quel avenir pour la filière du poisson alors que la demande ne cesse de croître et que la ressource se raréfie ? L’aquaculture est elle une bonne solution ? En France, une ferme a bien voulu nous recevoir, ici on déclare respecter la qualité du poisson et l’environnement. Ce n’est pas le cas partout. Une ONG norvégienne Green Warriors accuse les éleveurs de vendre des saumons qui sont loin de présenter toutes les garanties sanitaires, avec des conséquences environnementales catastrophiques. L’avenir s’annonce guère plus engageant, en effet aux USA une entreprise vient d’être autorisée à commercialiser un saumon OGM qui grossit deux fois plus vite que ses congénères naturels, les bénéfices pour l’entreprise s’annoncent considérables… Espérons simplement que le consommateur sera bien informé quand il en aura dans son assiette…
Diffusion sur France Ô le 19 juin 2013 à 20:45.Un documentaire de Mathieu Sarfati et Jean-Pascal Bublex (52 minutes).

Conditions de tournage / Making of...
Quand le scandale de la viande de cheval a éclaté nous n’étions guère surpris. Adeptes du commerce équitable et du développement durable pour avoir déjà travaillé sur ces sujets, nous suivons en effet de près tout ce qui concerne les consommateurs que nous sommes nous-mêmes. L’idée d’enquêter sur la filière du poisson nous a paru évidente… Quand nous avons découvert l’enquête d’Océana aux États-Unis qui démontrait une fraude massive à l’étiquetage, nous pensions également, en France, tomber sur un gros poisson ! Nous ne nous sommes pas trompés ! L’expérience des enquêteurs aux USA nous a permis de savoir où chercher, l’idée de pratiquer nos propres tests est devenue incontournable, malgré le prix exorbitant des analyses en laboratoire. Sur onze tests pratiqués, cinq révèlent une fraude à l’étiquetage… Au delà de ce à quoi nous nous attendions… Bien que les contrôles pratiqués en France paraissent beaucoup plus sérieux qu’aux USA la fraude est massive… Triste constat que nous rapportons après cette enquête, Il est temps que le consommateur devienne consom-acteur, et privilégie ainsi les bonnes pratiques du commerce, encore faut–il l’informer, c’est ce que nous tentons de faire.

MS & JPB
N'hésitez à laisser vos commentaires.

 
Pseudo :
 
Commentaire / Question :